Interventions

Embolisation pelvienne


Si l’échographie, le scanner et l’IRM peuvent être utiles pour dépister ou préciser des varices pelviennes, c’est la phlébographie pelvienne sélective qui affirme le diagnostic et réalise le bilan pré-thérapeutique. La phlébographie est l’examen de référence pour le traitement des varices pelviennes. C'est un traitement non invasif endovasculaire qui se réalise sous simple sédation. Il permet une cartographie veineuses anatomique et hémodynamique. Le principe du traitement de ces varices pelviennes repose sur l'oblitération (= boucher) de ces veines dilatées. Le chirurgien ponctionne la veine fémorale commune gauche ou droite puis il navigue à l'aide d'une sonde qui va lui permettre de déposer des coils, amplatzer (= bouchons) ou de la mousse dans les veines malades. Ce traitement peut-être associé secondairement à des phlébectomies (si les varices se situent au niveau des cuisses) et / ou de la sclérose à la mousse.

COMPLICATIONS

La veine peut se spasmer (c’est à dire se refermer) empêchant alors la réalisation de la procédure. Le guide de navigation peut également perforer la veine arrêtant alors la procédure. Le matériel (coil) doit être mis avec précaution car il peut migrer dans l’organisme et se loger dans le poumon préférentiellement (entrainant une petite embolie pulmonaire). Les douleurs post embolisation fréquentes sont traitées par des anti-inflammatoires.

Après le traitement, il est nécessaire de réaliser un suivi par une phlébographie de contrôle à 6 mois - 1 an.