Pathologies

Pied diabétique


Le « pied diabétique » est une pathologie complexe nécessitant pour sa prise en charge une approche multidisciplinaire. Les complications du diabète sont : la baisse de sensibilité des nerfs de contact (neuropathie) et l’ischémie (artérite des membres inférieurs).

La neuropathie perturbe gravement la statique du pied, responsable de l’hyperkératose (corne aux points d’appuis), premier temps qui va ensuite provoquer des saignements en profondeur qui laisseront la place à une ulcération de la peau : c’est le mal perforant plantaire(siège de prédilection : face plantaire en regard de la tête des métatarses ). A l’extrême,la neuropathie peut entrainer des déformations sévères du pied. On parle de « pied de Charcot ».

Par ailleurs, l'occlusion des artères au niveau des membres inférieurs (artérite) est plus distale et plus diffuse. Son évolution est plus grave car elle est indolore sans claudication du fait de la neuropathie associée.L’artérite entraîne un déficit d'oxygène dans le sang nécessaire à la cicatrisation et va donc fortement aggraver le processus. Résultat, les plaies s'étendent, ne cicatrisent pas et sont plus à risque de s’infecter.

DIAGNOSTIC

L’apparition d’un trouble trophique chez le patient diabétique nécessite systématiquement un bilan vasculaire : écho-doppler. Ceci permet, sans perte de temps, de s’orienter vers une prise en charge chirurgicale : soit par une artériographie et dilatation soit par la réalisation d’un pontage artériel. En cas d’infection, l’amputation reste le dernier recours.

Il est admis que 10% des diabétiques courent un risque d'amputation. C'est peu et beaucoup à la fois. La prévention, un diagnostic précoce et des soins appropriés pourraient éviter de nombreuses amputations.

BONNE PRATIQUES

Quelques règles de bonnes pratiques :

  • hygiène des pieds, des orteils et des ongles
  • surveillance visuelle régulière (par vous-même, un proche ou un spécialiste) de l'état de vos pieds
  • bien choisir ses chaussures
  • ne pas marcher pieds nus
  • soins et traitement adaptés à la moindre blessure
  • correction des facteurs de risque : équilibre du diabète, arrêt du tabac, perte de poids.

TRAITEMENT

Il est multidisciplinaire

  • endocrinologue : équilibre du diabète
  • angiologue : surveillance annuel chez tout patient diabétique de plus de 50 ans par une échographie-doppler des troncs supra-aortiques et des membres inférieurs
  • chirurgiens vasculaires : devant toute lésion du pied diabétique une artériographie doit être réalisée.Elle permet de vérifier la présence d'un axe vasculaire jusqu'en distalité afin de permettre la cicatrisation.En cas de découverte de lésion une dilatation pourra être réalisée dans le même temps.En cas d'échec d'angioplastie (dilatation ) elle permet de faire le bilan dans le but de réaliser secondairement un pontage si nécessaire.
  • podologue : le chaussage reste la clef à la fois en prévention de l'apparition de lésion mais également après la guérison pour éviter la récidive.