Pathologies

Syndrome du défilé thoraco-brachial


Le syndrome du défilé thoraco-brachial est une anomalie anatomique relativement courante mais peu symptomatique. Il désigne une compression artérielle, veineuse ou nerveuse, dans le passage thoraco-brachial entre les muscles scalènes antérieur et moyen, la clavicule en haut et la première côte en bas.

Les symptômes du syndrome du défilé thoraco-brachial dépendent du mécanisme de compression

  • compression nerveuse : il se présente lorsque le plexus brachial (groupe de nerfs provenant de la moelle épinière) est comprimé. Ces nerfs régissent les mouvements des muscles de l’épaule, du bras et de la main.
  • compression vasculaire : qui se manifeste lorsqu’un ou plusieurs vaisseaux sanguins (artères ou veines) sont comprimés sous la clavicule.
  • compression atypique : la personne éprouve une douleur chronique dans la région du défilé thoraco-brachial, s’aggravant avec l’activité et lorsqu’aucune cause spécifique ne peut être déterminée. Les facteurs professionnels peuvent être en cause : les activités professionnelles qui nécessitent des efforts contraignants et soutenus, telles que le transport de charges lourdes pour les épaules, l’étirement des épaules vers l’arrière et vers le bas et la surélévation des bras. Les causes générales : mauvaise posture, traumatisme, comme celui causé par un accident de voiture, un défaut anatomique (côte surnuméraire), l’obésité, le port de charge lourde et la grossesse sont également possibles.

SYMPTOMES

Engourdissement des doigts, atrophie musculaire de la main, douleur au cou, à l’épaule ou à la main, faiblesse de la force de préhension de la main, froideur des doigts ou des bras douloureux et enflés.

TRAITEMENTS

Le traitement comporte de la rééducation visant à renforcer les muscles et à améliorer la posture pour réduire la pression exercée sur les nerfs et les vaisseaux sanguins. Si les symptômes persistent, il devient nécessaire d’avoir recours à la chirurgie en particulier la résection de la première côte et de la côte surnuméraire.